L’ histoire

 

Habitée à l’ origine par un peuple d’agriculteurs – les Sicules-, la Sicile fut colonisée par les Grecs, qui fondèrent Naxos vers 735 avant J. Câpres l’empire romain, les Byzantins prirent le contrôle de la Sicile, puis ce fut le tour des Arabes (IX siècle). Aux XI et XII siècles, les Normands l’occupèrent.

splendida-pdf-10.png

Ensuite, vint le règne de Fréderic II, le monarque germain, qui développa à Palerme une cour cultivée, avec les célèbres écoles de médecine et de poésie. Ce courant de poésie remonta jusqu’en Provence et manifesta le premier essor de la poésie courtoise; Charles d’Anjou, soutenu par le pape, succéda a Fréderic II. Cruel et brutal, le duc d’Anjou suscita une révolution du peuple sicilien (1285).

splendida-pdf-9.pngLes Angevins furent chasses de Palerme. Cet épisode sanglant et glorieux illustra le célèbre opéra de Verdi “les Vêpres siciliennes“. Les Aragonais succédèrent aux angevins. Rois et barons commencèrent alors à se disputer le pouvoir, et une longue période d’instabilité s’installa en Sicile. Les Anglais dominèrent la Sicile avant le retour des Bourbons sur le trône des Deux – Sicile. Un idéal de liberté murit des cette époque dans l’esprit du peuple sicilien et tout le XIX siècle fut secoue de révolutions. Lorsque Garibaldi débarqua le 11 mai 1860 à Marsala, toute l’ile se souleva et se rallia à la cause unitaire italienne.