Gastronomie

 

L’histoire de l’art culinaire en Sicile est le résultat de milliers d’années d’histoire et de la superposition des cultures innombrables et différentes qui se sont succédé au cours des siècles. Les anciennes racines grecques trouvent leur expression dans les recettes simples et naturelles élaborées a partir de poisson très frais, thon ou espadon pèchés le long des cotes, et les aromes de saison. Mais c’est aux Arabes qui dominèrent l’ile entre le IX et le XI siècle, que la cuisine insulaire doit le caractère particulier qui la distingue encore aujourd’hui. Les Siciliens, en effet, introduisirent les épices dans leur cuisine et notamment dans le Couscous, très à la mode dans la région de Trapani.

splendida-pdf-5.png

 

L’empreinte laissee par la civilisation orientale est également présente dans la pâtisserie avec les célèbres cassates (de l’arabe gag at.), une invention arabe et les sorbets (dérive de sciara) aux gouts varies et surprenants (jasmin, cannelle, café blanc?). La renommée des vins siciliens, comme le fameux Mamertino qui régnait déjà en maitre a la table de Jules César, remonte à l’Empire roman.