Splendida Italia

 

splendida-pdf-1.pngAu 8e siècle avant J.C, à la recherche de nouvelles terres, les Grecs naviguaient en mer Méditerranée. Ils firent la découverte d’une île inconnue jusqu’alors, et furent surpris de l’abondance de ses terres. Contournant l’île, ils découvrirent qu’elle avait la forme d’un triangle à trois pointes, connues aujourd’hui sous le nom de «Capo Passero» au sud, «Capo Peloro» à l’est et «Capo Lilibeo» à l’ouest. Les Grecs, appelèrent cette nouvelle île «Trinacria», dérivé du mot «trinacrios» qui signifie treis (trois) et akra (promontoire), et du latin «triquetra» (à trois versants). Le premier nom de l’île fut Sicania. Ce nom se réfère aux premiers habitants, les Siculi et Sicani. Le drapeau sicilien montre le triscèle (ou trinacria) qui a été adopté par le parlement sicilien et approuvé par l’état italien en février 2000, comme partie intégrante du drapeau sicilien.

Le symbole a été apposé au centre, entre le rouge et la couleur or du drapeau. L’histoire de ce symbole remonte à la mythologie. Le triscèle symbole de la Sicile, est représenté à l’origine par la tête de gorgone (ou plus précisément de méduse avec des serpents en guise de cheveux, et 3 demi-jambes (à partir du genoux) pliées sortant de sa tête. Personnage issu de la mythologie, selon le poète Hésiode, les jambes appartiendraient à chacune des 3 filles de Phorcys et Céto: Méduse (la seule mortelle), Sthéno (la force) Euryale (l’espace).

Une autre représentation du symbole, est la tête d’une femme, possédant des ailes, pour indiquer le temps infini, et entourée de serpents pour la sagesse. Par la suite, les serpents, ont été remplacés par des épis de blé, pour signifier la fertilité de l’île.